(Format: dd.mm.yyyy)
Adresse
Sujet
loading

L'univers Eterna

today
1850
1860
1870
1880
1890
1900
1910
1920
1930
1940
1947
1950
1960
1970
1980
1990
2000
2010
2012
2014

« Les grandes étapes de l’histoire
d‘Eterna »

Depuis 1856, Eterna fabrique des montres mécaniques haut de gamme fondées sur le savoir-faire de générations d'artisans horlogers. Au cours de ses plus de 150 ans d’existence, l’entreprise a donné le jour à un grand nombre de modèles innovants.

Années 1850

Le 7 novembre 1856, le docteur Josef Girard et l'instituteur Urs Schild, alors âgé de 28 ans, créent à Granges la Fabrique d'Ebauches « Dr. Girard & Schild ». 8 ans plus tard l’entreprise définit par écrit les droits et les devoirs réciproques des employeurs et employés.

Années 1860

Le docteur Girard cède ses parts à Urs Schild pour 35 000 francs suisses afin de pouvoir à nouveau se consacrer à son métier d'origine, médecin.

Années 1870

Les premières machines automatiques de fabrication font leur entrée dans un bâtiment neuf. Elles fonctionnent grâce à la force hydraulique et à une machine à vapeur. La première montre entièrement fabriquée en interne fait de l'entreprise une manufacture.

Années 1880

En 1882, Urs Schild accepte un mandat au Conseil national suisse. 6 ans plus tard il décède, à l’âge de seulement 58 ans. Un an après, le nom Eterna apparaît pour la première fois sur le cadran d'une montre de poche.

Années 1890

Au début de ces années, l'entreprise devient la société en nom collectif « Gebr. Schild & Co. » avec pour associés Elise, Walter, Max et Theodor Schild. Ce dernier, ingénieur diplômé en génie mécanique, reprend la direction de la manufacture en 1899 et restera à sa tête pendant 33 ans.

Années 1900

Eterna s'intéresse de manière précoce à la montre-bracelet, l'étoile montante de l'horlogerie. En 1904, elle dépose un brevet pour une boîte spéciale de montre-bracelet dotée d'attaches mobiles de sécurité. 4 ans plus tard, un brevet pour une montre-bracelet avec réveil est déposé.

Années 1910

En 1910, lors de l'Exposition universelle de Bruxelles, le jury attribue le « Grand Prix » à Eterna. 4 ans plus tard lors de l'Exposition nationale suisse la marque présente une montre-bracelet avec réveil fabriquée en série ; une première mondiale!

Années 1920

Lors de cette décennie Eterna réussit à fabriquer et à vendre plus d’un million d’ébauche par an. Elle présente plusieurs innovations notamment une montre-briquet qui se remonte lors de l'allumage du briquet ainsi que la montre « Hexa » une montre de sport brevetée à remontage automatique combinée à un étui résistant.

Années 1930

Pour ouvrir la décennie Eterna développe le plus petit calibre baguette. En 1932, l'entreprise est scindée en deux sociétés : ETA AG pour la fabrication d’ébauches et Eterna AG pour celle des montres de précision. Plus tard, Eterna lance des chronographes-bracelet ainsi que des montres-bracelets rectangulaires avec aiguille de seconde centrale.

Années 1940

1948, année de naissance du rotor monté sur roulement à billes, qui entrera dans l'histoire horlogère sous le nom Eterna-Matic. Cette innovation équipe aujourd’hui tous les mouvements automatiques. Les cadrans Eterna arborent désormais le célèbre logo constitué des cinq billes du roulement.

1947

Une décennie faste pour Eterna, elle fête ces 100 ans avec le modèle « Centenaire » et lance la « Golden-Heart » la plus petite montre automatique du monde avec rotor en or massif portée par Gina Lollobrigida et Brigitte Bardot. Elle développe la « KonTiki 20 », hommage à l’expédition du chercheur norvégien Thor Heyerdahl effectué en 1947.

Années 1950

Une décennie faste pour Eterna, elle fête ces 100 ans avec le modèle « Centenaire » et lance la « Golden-Heart » la plus petite montre automatique du monde avec rotor en or massif portée par Gina Lollobrigida et Brigitte Bardot. Elle développe la « KonTiki 20 », hommage à l’expédition du chercheur norvégien Thor Heyerdahl effectué en 1947.

Années 1960

En 1962, L'« Eterna-Matic 3000 Dato » est la montre-bracelet pour homme la plus plate avec remontage automatique et date dans un guichet. Le mouvement mesure 3,6 mm d'épaisseur. Avec seulement quatre millimètres, l'automatique « Sahida » se démarque chez les femmes.

Années 1970

La décennie de l’électronique. Eterna lance d’abord l'« Eterna-Sonic », sa première montre-bracelet électronique avec résonateur à diapason puis en 1974 la première avec mouvement à quartz et affichage analogique de l'heure. En 1979, Eterna établit un nouveau record avec l'« Estrellita Quartz » : la plus petite montre à quartz étanche du monde. Son mouvement pèse seulement 1,06 gramme.

Années 1980

La ligne ultraplate « Museum » détient le record mondial absolu toutes catégories : cette montre-bracelet à quartz analogique ne mesure que 0,98 mm d'épaisseur, boîte incluse. Le 8 mai, Eterna se voit décerner le « Grand Prix Triomphe de l'excellence européenne » pour sa contribution significative au rayonnement de l'Europe dans le monde.

Années 1990

1998 Eterna sort sa première collection Porsche Design.

Années 2000

Eterna renoue avec son passé de véritable manufacture, elle crée en 2004 le calibre 6036, puis l’année après sort le calibre extra-plat 3030, en 2007 le calibre 6037 puis en 2009, un demi-siècle après l'Eterna-Matic, le système « Eterna Spherodrive » dont le barillet est monté sur roulement à billes voit le jour.

2010

Eterna lance la « Madison Eight-Days » dotée du calibre 3510 outre son barillet monté sur roulements selon le dispositif Spherodrive, son mouvement à remontage manuel possède une réserve de marche de plus d'une semaine.

2012

Eterna lance la montre Adventic, premier modèle à étrenner le calibre Manufacture 3843, lui-même dynamisé par un dispositif Eterna Spherodrive.

2014

Eterna lance la montre Adventic, premier modèle à étrenner le calibre Manufacture 3843, lui-même dynamisé par un dispositif Eterna Spherodrive.